Le Ladakh

Le Ladakh

Le Ladakh

Voici notre prochaine expérience en Asie. Mais où se trouve le Ladakh ? C’est une province indienne encastrée au sein des chaînes himalayennes au Nord de l’Inde.

Frontière avec le Tibet, il en a hérité beaucoup de sa culture mais tout en gardant son caractère original qui diffère de celui du Tibet. Les signes extérieurs de la foi bouddhiste sont omniprésents : mantras, stupas, moulins et drapeaux à prières.

Le bouddhisme à la tibétaine, représenté par les temples et monastères n’est pas seulement l’élément central de la foi mais il imprègne également la vie sociale.

 

Le-Ladakh-paysanne-Pixabay

Pourtant les Ladakhis acceptent depuis toujours leurs compatriotes musulmans et partagent avec eux leur vie en parfaite harmonie. Ces derniers, bien que très attachés à la pratique de leur religion, semblent avoir été touchés par la tolérance et l’ouverture d’esprit qui caractérisent la voie du Bouddha. Il y a de nombreux villages où bouddhistes et musulmans cohabitent sans le moindre heurt. Les deux religions sont parfois représentées au sein d’une même famille, et un simple bâton au milieu d’une gamelle distingue la nourriture permise aux uns de celle permise aux autres. Certains Ladakhis portent des noms moitié musulmans et moitié bouddhistes : exemple Ali Tsering.

Pour le sport, pareil ! Le polo et le tir à l’arc sont les deux sports principaux. Historiquement le tir à l’arc tenait une place essentielle chez les tibétains et le polo était le sport favori des musulmans. Tous les événements sportifs et culturels sont accompagnés d’une musique (hautbois et tambour) d’origine islamique mais jouée par des bouddhistes. C’est cette musique qui résonne à Lhassa pour les grandes festivités ! Le Tibet est resté très longtemps replié sur lui-même, fermant ses frontières aux étrangers et le Ladakh, situé à un carrefour commercial, a préféré rester ouvert aux différentes influences culturelles.

Le-Ladakh-Monastere-Pixabay

Il n’y a pas si longtemps le Ladakh était encore le théâtre d’un intense négoce entre différentes régions. Les denrées introuvables au Ladakh telles que sel, riz, thé, épices, pierres précieuses, perles étaient échangées contre des produits locaux tels que l’orge, le beurre, les abricots secs et les poneys.  
Sur une ferme base de bouddhisme ont été ajoutées des influences musulmanes, chrétiennes et indiennes. La Ladakh a une culture unique et joyeuse, tout cela en fait une région riche en valeurs universelles.
Nous ne sommes jamais allés au Ladakh, mais nous avons eu l’occasion lors de notre voyage « sur les traces de Bouddha » de rencontrer de nombreux Ladakhis venus en pèlerinage à Bodhgaya, lieu saint du bouddhisme. Nous avons le souvenir d’un peuple joyeux, serein, au cœur et à l’esprit ouverts.

Le-Ladakh-montagnes-Pixabay