Le culte tibétain

Le culte tibétain

Le culte tibétain

Les objets du culte tibétain :

Voici,  pour vous, quelques informations sur les objets du culte tibétain. Nous avons eu la grande chance de participer à plusieurs cérémonies lorsque nous étions cet hiver dans l'Himalaya, et avons pu constater la ferveur et l'authenticité du culte tibétain.

 

 


La cloche (drilbou) et le Vajra  (dorjé )
 

La  cloche tibétaine :

possède les qualités du bol chantant. Par le son cristallin qu'elle diffuse, elle purifie l'esprit, aide à la méditation,  et agit de façon positive sur les chakras. Généralement, comme pour le bol, elle est fabriquée dans un alliage de 7 métaux correspondant aux 7 chakras. Celles que nous choisissons sont très souvent surmontées d'un dorjé (élément indissociable de la cloche), avec sculpté sur le manche un visage de femme, qui est celui de la divinité féminine Prajnaparamitam symbole de la connaissance de la vacuité.  La cloche représente la sagesse.

Cloche tibétaine


Le Dorje :

(diamant en sanskrit) représente l'efficacité, la puissance et peut venir à bout de tous les obstacles. C'est la force masculine.  Symboliquement, le dorjé  détruit l’ignorance. Lors des cérémonies tibétaines, auxquelles nous avons pu assister,  les moines frappaient l'intérieur de la cloche avec le dorjé, représentant ainsi le masculin et le féminin, le ying et le yang, l’action juste, la compassion.

La cloche forme une paire avec le dorjé  , leur union représente l'union de la connaissance et de la compassion; c'est aussi l'union des principes féminin et masculin.  

Dorje


Le mala  

C'est le chapelet du bouddhiste, l'objet dont le moine (voire le pratiquant laïc) ne se sépare presque jamais, le tenant à la main ou enroulé autour du poignet.
Le mala est tout d'abord un objet utilitaire: il sert  à la récitation des mantras, en même temps qu'il est utilisé pour les compter si l'on s'est fixé d'en répéter un nombre défini. L'égrener devient, chez certains fidèles, un quasi automatisme qui se met en œuvre dès que les mains sont libres.
Le mala est composé de 108 perles enfilées, ce qui justifie son nom, puisqu'il signifie simplement "guirlande" (de perles). Les différents composants recèlent chacun une signification symbolique précisent:

On tient toujours le mala de la main gauche, faisant glisser les perles sur l’index à l'aide du pouce. On l'égrène en tirant les perles vers soi, ce qui symbolise que l'on tire les êtres hors de la souffrance. Chaque tour se termine à la grosse perle et, sans la franchir, on retourne le mala pour repartir dans l'autre sens. Bien que le mala compte 108 perles, chaque tour est compté pour 100, les huit autres étant "offertes" pour les éventuelles erreurs commises lors de la récitation.

Mala en bois et pierres


La Bumpa

La Bumpa est un objet sacré utilisé par les lamas lors des rituels tibétains afin d'améliorer le monde en faisant des offrandes. Elle sert également à remplir d'eau les 7 bols à offrandes placés devant le Bouddha.  On la voit  quelquefois comme attribut de certaines divinités. Lors de notre voyage au Népal, où se mêlent dans l'harmonie les cultures népalaises et tibétaines , les bumpas étaient dans la plupart des cas surmontées de plumes de paon. Dans le bouddhisme, le paon est le symbole de la pureté et de la sagesse.

Bumpa


Les Tingshas

Les Tingshas, ou Ting Sha sont deux cymbales tibétaines de cérémonie, reliées entre elles par un cordon de cuir.  Elles présentent sur leur face supérieure les signes tibétains de bonne augure (la conque, le parasol, les poissons d'or, la roue d'or, la fleur de lotus, la bannière, la bumpa, le noeud sans fin)  ou d'autres fois un dragon, réputé, dans la culture asiatique, comme étant le souffle de vie. Réalisées dans un alliage de sept métaux, elles diffusent un son long et cristallin.  Accessoire indispensable dans la pratique de la méditation.

Tingshas


Les bols chantants

Les bols ont un rôle prépondérant aussi bien dans le culte tibétain, que dans la musique, les médecines douces, la méditation, la purification de l'habitat, le rechargement des pierres en litho thérapie et surtout dans le réconfort personnel.

Ils sont, pour les bols de bonne qualité, composés d'un alliage de sept métaux (or, argent, fer, cuivre, plomb, mercure, étain). C'est ce mélange qui donne ce son parfait, qui nous permet de vibrer dès les premières notes.

Au Népal, comme au Tibet,  c'est le bol qui ouvre et clôt la cérémonie religieuse. Lors de notre voyage au Népal, nous avons eu  l'immense honneur d'être conviés à plusieurs cérémonies. Ce sont des souvenirs inoubliables où se mélangent quiétude, recueillement et bonheur. Assis par terre au milieu des moines et de leurs instruments (cloches, dorgés, trompes, cymbales..) nous étions sur un petit nuage.

Au Népal encore, nous avons pu rencontrer un fabricant de bols, et le voir  s'exercer à la médecine en frappant le bol posé sur les endroits douloureux. Encore une superbe expérience qui nous a valu d'en ramener un dans nos valises.

En Feng shui, branche de la médecine chinoise, on peut se servir du bol comme purificateur de la maison mais aussi pour augmenter le niveau des bonnes énergies et dynamiser  l'ambiance.

En méditation, il vous permettra, tout comme les tingshas, d'atteindre rapidement un niveau de concentration supérieur grâce aux vibrations, et au son profond qui pénètre dans votre corps et votre esprit.

Bol tibetain


Le moulin à prières

Les tibétains prient beaucoup et de différentes manières. Ils récitent des mantras en égrenant leurs malas,  ou font tourner des moulins à prières, dont le cylindre contient des rouleaux de mantras. Nous avons visité de nombreux sites religieux où les moulins, disposés en cercle, sont actionnés par les fidèles qui marchent en les faisant tourner l'un après l'autre. Le fidèle déplace le moulin avec sa main droite, et le moulin doit tourner dans le sens des aiguilles d'une montre.

On trouve également des petits moulins individuels, basés sur le même principe. Le cylindre contient lui aussi des rouleaux de mantras, et en tenant le manche, on le fait tourner dans le sens des aiguilles d'une montre. Il semblerait que cette action ait autant de valeur spirituelle que la récitation des prières, puisque les mantras sont diffusés dans les airs...

Le cylindre des moulins est généralement en cuivre décoré d'incrustation de pierres, ou de mantras.

Moulin à prieresMoulin à prières


Découvrez tous nos objets du culte tibétain en cliquant ici