Le Yoga originel

Le Yoga originel

Le Yoga originel

A son origine, Le Yoga était une pratique liée à une vie spirituelle. Le concept était présenté sous quatre aspects : préparation par une conduite morale et pureté personnelle, positions physiques tenues avec précision, techniques de méditation, et retrait de l’emprise du monde.
La théorie du yoga qui nous est parvenue est attribuée à Patanjali, érudit dont on ne sait pas grand-chose, mais qui serait l’auteur de Yoga Sutra.
Dans cette œuvre, le yoga apparaît comme un ensemble de techniques bien précises visant à contrôler l’être humain tout entier, afin de le libérer des contraintes du monde. Il convient de traiter l’individu dans son intégralité contrairement à la pensée occidentale qui sépare le physique, le mental, le psychologique et le spirituel.
Les exercices rigoureux, les positions difficiles à prendre et à tenir n’ont pas comme seul but de gagner en souplesse et en santé. Les changements physiques agissent directement sur le contrôle des pensées.
Les techniques de méditation ne servent pas seulement à apprivoiser les caprices de la pensée mais participent pleinement à l’amélioration du bien-être du corps. Le yoga contribue activement à l’équilibre de l’individu.
Aucun texte classique n’est clair dans le but premier du Yoga. On suppose qu’il permettait aux individus de se libérer des contraintes du monde matériel, et que le moi individuel n’ayant plus à renaître serait libéré du cycle de la mort et de la renaissance (samsara).
Une autre interprétation coïncide davantage à notre perception moderne : se libérer des contraintes du monde serait ne plus être soumis au stress, à la tristesse, l’anxiété, l’incertitude…Les adeptes du yoga  arriveraient mieux que d’autres à prendre de la distance par rapport aux évènements et à tout ce qui est source de douleur amenant ainsi une vie bien équilibrée. Ce n’est pas s’éloigner du monde, ni le maîtriser mais tout simplement passer un accord avec lui.

Seance-de-Yoga-meditation-Pixmania