Le Taj Mahal

Le Taj Mahal

Le Taj Mahal

Le prince Kurram, fils du grand Jehengar, hérite de l’empire Moghol en 1627, il n’a que 35 ans et on l’appelle déjà le Roi du monde.
C’est à Agra même, qu’il fait la connaissance de Arjumand Banu Begam, réputée pour sa beauté incomparable. Ils tombent fous amoureux l’un de l’autre. Les mariages de l’époque étaient davantage décidés pour des affaires d’alliances politiques que pour un grand amour. Il sera contraint d’épouser deux femmes avant d’obtenir le consentement familial et enfin épouser sa bien-aimée.
Il change le prénom de sa femme en Mumtaz Mahal « la lumière du palais ».
Elle reste alors son épouse favorite, mais aussi celle qui le guide dans ses choix, ses combats et ses conquêtes. Sachant se rendre indispensable par ses avis judicieux, toujours douce et aimante, elle deviendra alors son unique proche conseillère, rôle rarement tenu par une femme à l’époque.
Les deux époux vivent leur passion durant dix-neuf années, ils eurent quatorze enfants. L’accouchement du quatorzième enfant lui sera fatal. Sachant que sa fin est proche, Mumtaz fait promettre à son mari d’ériger un édifice à l’image de leur amour : pur, intemporel et indestructible. Le Chah Djahan, fou de douleur, consacrera les vingt-trois années suivantes à réaliser une sépulture digne de son épouse.

Taj-Mahal-Deco-dicietdailleurs

Nous avons eu le bonheur de visiter cet endroit magique, il n’y a pas de mots pour décrire telle beauté. Les couleurs du marbre changent au fur et à mesure de la journée, passant du blanc à l’aube au rose chaud en soirée, les murs sont incrustés de 28 variétés de pierres semi précieuses venues de différents pays. S’il fait partie des sept Merveilles du Monde, son classement n’est en rien usurpé, il l’est pour la réalisation d’une œuvre gigantesque mais aussi pour le souvenir d’une expression éternelle et monumentale de l’amour d’un homme pour sa femme.

Decor-3-Taj-Mahal-Deco-dicietdailleurs    Decor-2-Taj-Mahal-Deco-dicietdailleurs