Le Gange, fleuve sacré

Le Gange, fleuve sacré

Le Gange, fleuve sacré

Le soleil couchant sur le Gange laisse deviner la silhouette de Bénarès (Varanasi de nos jours), c’est la plus grande ville de son parcours de 2510 kilomètres à travers l’Inde.
Le Gange, le plus sacré des fleuves de l’Inde, traverse six autres villes saintes dont Allahabad, où il récolte les eaux de deux affluents : la Yamuna et la Sarasvati. Les trois portent le nom d’une déesse.
- Yamuna était la fille de Surya, dieu du soleil et sœur du seigneur des Morts. Selon les croyances quiconque se baignait dans ses eaux était censé être libéré de la peur de la mort.
- Sarasvati, qui porte le nom de la patronne de la poésie, de la musique et autres arts. On ne sait pas si elle a vraiment existé puis disparu ou si elle n’est qu’un mythe.
- Le Gange est associé à la déesse Ganga. Il semblerait qu’un grand sage Indien fit preuve d’une profonde dévotion en pratiquant une ascèse très stricte, la suppliant de descendre sur terre pour nettoyer les impuretés laissées par ses impies d’ancêtres. Ravie de tant de ferveur, elle se précipita avec tant de force que les eaux manquèrent de dévaster la Terre. Shiva, qui méditait sur le mont Kailasha, amortit sa chute en l’attrapant par les cheveux et ce jusqu’à la fin du déluge. Par cette intervention terrestre de la Déesse, la pureté céleste du fleuve est donc censée nettoyer de ses péchés celui qui s’y baigne. Cette version de l’origine céleste du fleuve est célébrée chaque année lors du festival de Ganga Dussera.
Benares-Varanasi-Gange-pixmaniaBenares-varanasi-Saddhu-deco-dicietdailleurs-DSC04044

La puissance et l’importance, tant au sens propre que symbolique, du fleuve sacré sont immenses pour les Indiens. Ils estiment qu’en se baignant dans ses eaux, ils purifient leur esprit et que s’ils meurent dans une des villes qu’il arrose ils seront libérés du cycle des vies. Le Gange prend sa source dans l’Himalaya, puis il descend les plaines du Nord de l’Inde pour se jeter dans le golfe du Bengale. Les eaux du Gange ont nourri le cœur de l’ancienne culture indienne, voila pourquoi il est cité dans les œuvres clés de l’hindouisme. Nous avons eu la chance lors de voyage « sur les traces du Bouddha » de participer depuis notre embarcation sur le Gange aux cérémonies du soir et pouvons vous affirmer qu’aujourd’hui encore les rituels en son honneur sont toujours aussi forts et impressionnants, un souvenir inoubliable !